IndexFermer
Résumé Appel à conférence Conférences Exposition Caractères Inscription English
 

Le changement le plus important en typographie s’est produit au XVe siècle. […] Selon moi, il est incroyable que, au cours du même siècle et en si peu de temps, une évolution se soit produite du stricte gothique au romain moderne. Cela est toujours resté un mystère pour moi. Adrian Frutiger, dans Ein Leben, film de Sebastian Rohner, 2011.

Le colloque sur deux jours et l’exposition Gotico-Antiqua, Proto-Romain, Hybride. Caractères du XVe siècle entre gothique et romain sont fondés sur un programme de recherche en cours à l’Atelier national de recherche typographique (ANRT) qui examine la période historique de 1459-1482. Le colloque a pour objectif de réunir des chercheurs dans le domaine de la typographie, de la paléographie et de l’histoire du livre, en mettant l’accent sur les caractères et les formes de lettres. Cette période relativement peu étudiée – après Gutenberg et avant la stabilisation du modèle de Jenson – s’étend des premières traces de tendances humanistiques aux romains ‹purs›, en passant par de nombreux cas de dessins incertains, hybridations volontaires et formes proto- ou archaïques du romain. En 1459 à Mayence, Johann Fust et Peter Schöffer ont imprimé le Rationale Divinorum Officiorum de Guillaume Durand, utilisant un caractère typographique (connu aujourd’hui en tant que Durandus) qui ne ressemblait à aucun autre caractère antérieur. De là, nous pouvons suivre une grande variété de développements, en partie relative aux voyages des premiers imprimeurs de la région du Rhin vers l’Italie et la France. Par extension, nous nous intéressons également au mouvement des presses privées initié par William Morris et Emery Walker à la fin du XIXe siècle en Grande-Bretagne. Ce mouvement a redonné vie à certains de ces caractères avant qu’ils ne retombent dans l’oubli.

 
 
 
 
 

Appel à conférence

Nous sollicitons des contributions sur la période 1450–1500, dans les domaines de la recherche en typographie, paléographie et incunables, ainsi que de la période plus tardive de revival par les presses privées et les fonderies de caractères à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Nous nous intéressons particulièrement aux formes de lettres qui se situent quelque part entre les styles gothique et romain (tendances humanistiques dans le gothique, traces du gothique dans le romain, hybridations de gothique et de romain), ainsi qu’à des contributions concernant le contexte plus large, et la période de transition de la fin du Moyen Âge à la Renaissance (manuscrits et impressions). La proposition doit être soumise en anglais, mais les conférences peuvent être données en anglais ou en français. Le comité scientifique en charge de lire les propositions et sélectionner les intervenants sera composé de Dr. Lotte Hellinga, Riccardo Olocco, Prof. Marc Smith, Thomas Huot-Marchand et Jérôme Knebusch. La date limite de soumission des candidatures est fixée au 8 mars 2019 (minuit, heure d’Europe centrale). Merci d’envoyer votre proposition à gotico-antiqua[at]anrt-nancy.fr et d’écrire « Gotico-Antiqua proposition » dans l’objet email. Les propositions doivent comprendre un titre, un résumé de la présentation (3000 signes/500 mots maximum) et un court CV, le tout regroupé de préférence dans un seul fichier PDF.

 
 
 
 

Conférences

Le programme complet sera publié à la mi-mars.
Les conférenciers confirmés sont :
Riccardo Olocco  Université de Reading
Marc Smith  École nationale des chartes, Paris
Oliver Duntze  Typenrepertorium der Wiegendrucke, SBB Berlin
Christopher Burke  Université de Reading
Rafael Ribas et Alexis Faudot  ANRT, Nancy
Jérôme Knebusch  ANRT, Nancy

 
 
 
 

Exposition

L’exposition éponyme organisée par Jérôme Knebusch aura lieu à côté du colloque. Elle présentera le contexte historique de 1459-1482 avec des incunables originaux et présentera des agrandissements uniques de lettres ainsi que des alphabets complets, spécialement redessinés pour cet événement. L’exposition marquera également la fin du programme de recherche, dirigé depuis 2016 par Jérôme Knebusch à l’ANRT. Elle ouvrira ses portes le 25 avril 2019 à 18h, directement après le premier jour de conférence. L’exposition sera visible jusqu’au 17 mai 2019.

 
 
 
 

Caractères

Parallèlement aux recherches historiques, Rafael Ribas et Alexis Faudot, chercheurs actuels à l’ANRT, ont produit quatorze fontes et un ensemble de lettres initiales. Fondés sur une série d’ateliers menés entre 2015 et 2018 dans des écoles d’art et de design en France et en Allemagne, réunissant plus de 150 étudiants, les polices de caractères numériques sont le résultat d’une analyse approfondie et d’une refonte des originaux. Les polices de caractères seront publiées sous forme de fontes Open Source lors de l’ouverture de l’exposition. Disponibles en téléchargement sur ce site Web, les polices seront utilisables à des fins commerciales et la modification des fichiers sera autorisée sous la même licence.

Durandus 118G, Gotico-Antiqua gravé à Mayence par Peter Schöffer & Johann Fust pour Rationale Divinorum Officorum de Guillaume Durand en 1459. Le livre est composé en deux corps, le plus petit 92G pour le texte principal et le plus grand et plus contrasté utilisé uniquement pour le colophon et plus tard pour la célèbre Bible à 48 lignes, en 1462. Caractère utilisé jusqu’à la fin du siècle. Atelier de création de caractères à la Hochschule Mainz et à la Gutenberg-Bibliothek, Mayence, juin 2016.

Sweynheim & Pannartz 120R, proto-romain gravé à Subiaco par Konrad Sweynheim & Arnold Pannartz, pour une édition de Donatus en 1465 (non conservée) et utilisé jusqu’en 1467 pour un total de quatre éditions. Atelier de création de caractères avec les étudiants de l’ANRT à la Biblioteca Statale del Monumento Nazionale di Santa Scolastica, Subiaco, mai 2018.

Sweynheim & Pannartz 115R, proto-romain gravé à Rome par Konrad Sweynheim & Arnold Pannartz, pour Epistolae ad familiares de Cicero en 1467 et utilisé jusqu’en 1476. Atelier de création de caractères avec les étudiants de l’ANRT à la Biblioteca Statale del Monumento Nazionale di Santa Scolastica, Subiaco, mai 2018.

Spira 110R, proto-romain gravé à Venise par Johannes de Spira pour Epistolae ad familiares de Cicero en 1469 et utilisé jusqu’en 1473 par son frère Wendelinus. Atelier de création de caractères à l’ENSBA Lyon et à la Bibliothèque municipale de Lyon, mars 2017.

Rot 102R, proto-romain gravé à Rome par Adam Rot pour Lecturae super secunda parte sexti Decretalium de Dominicus de Sancto Geminiano en 1471. Atelier de création de caractères à la HBK Saar et à la Bibliothèque municipale de Metz, Sarrebrücken, décembre 2016.

R-Bizarre 103R, proto-romain gravé à Strasbourg par Adolf Rusch pour De universo de Raban Maur entre 1467 et 1474 (date exacte inconnue) et utilisé jusqu’en 1475. Atelier de création de caractères à l’ESAL Metz et à la Bibliothèque municipale de Metz, avril 2018.

R-Bizarre 100G, Gotico-Antiqua gravé à Strasbourg par Adolf Rusch pour le Catholicon de Balbus, entre 1470 et 1475 (date exacte inconnue) et utilisé jusqu’en 1478. Atelier de typographie à l’ESAL Metz et à la Bibliothèque municipale de Metz, avril 2018.

Soufflet Vert 106R, caractère hybride gravé à Paris par l’atelier Au Soufflet Vert pour Manipulus curatorum de Guido de Monte Rochen, 1476 et utilisé jusqu’en 1480. Atelier de création de caractères à l’ISBA Besançon et à la Bibliothèque d’étude et de conservation de Besançon, mai 2018.

Parix 111R, caractère hybride gravé à Toulouse par Johann Parix pour Speculum vitae humanae de Rodericus Zamorensis, vers 1475 (date exacte inconnue) et utilisé jusqu’en 1481. Atelier de création de caractères à l’isdaT Toulouse et à la Bibliothèque municipale de Toulouse, février 2018.

Zainer 96G, Gotico-Antiqua gravé à Ulm par Johann Zainer pour Legenda aurea de Jacques de Voragine. Gravé avant 1477 (date exacte inconnue) et utilisé jusqu’en 1485. Atelier de création de caractères à la Hochschule Aachen et à la Stadtbibliothek Aachen, octobre 2017.

Zainer Initials, initiales gothiques richement décorées de 45 mm de hauteur, gravées à Ulm par Johann Zainer pour les Interprétations spirituelles de la vie de Jésus-Christ vers 1478. Utilisées jusqu’en 1480. Atelier de création de caractères à la Hochschule Aachen et à la Stadtbibliothek Aachen, octobre 2017.

Ptolemy, caractère hybride conçu à Chelsea par St John Hornby, Sidney Cockerell et Emery Walker, gravé en 18 points par Edward Prince pour Don Quichotte de Cervantes, publié par Ashendene Press en 1927. Utilisé jusqu’en 1935, il s’agit d’une reprise d’un caractère de Lienhart Holl gravé pour le Cosmographia de Ptolemaeus, imprimé en 1482 à Ulm. Atelier de création de caractères à la HEAR Mulhouse, mars 2015.

Jessen, caractère hybride gravé en deux tailles sans dessin préliminaire à Offenbach-sur-le-Main par Rudolf Koch pour les quatre Évangiles. Imprimé sur les presses de Klingspor en 1926 et publié par Koch lui-même, ce caractère fut dans un premier temps dénommé Bibel-Gotisch, puis a été publié sous le nom de Jessen par la fonderie Klingspor en 1930. Atelier de création de caractères à l’ESAD •Valence, avril 2016.

Hamlet (également appelé Kessler-Blackletter), caractère hybride conçu par Edward Johnston et gravé en trois tailles (10, 12 et 18 points) par Edward Prince pour Hamlet de William Shakespeare. Publié par Cranach Press d’Harry Kessler à Weimar en 1929. Le caractère est basé sur le Durandus pour les minuscules et sur le Subiaco de Sweynheim & Pannartz pour les capitales. Il sera utilisé pour des essais d’autres livres, sans qu’aucun d’entre eux ne soit achevé. Atelier de création de caractères à la Bauhaus Universität Weimar et à la Anna Amalia Bibliothek Weimar, janvier 2018.

 
 
 
 

Inscription

L’inscription au colloque sera disponible prochainement.

 
 
 
 

Atelier national de recherche typographique
École nationale supérieure d’art et de design de Nancy
Campus ARTEM, Amphithéâtre ENSAD, Nancy
Place Cartier Bresson BP 13129
54000 Nancy
France

 

t   f

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Type Design
Jérôme Knebusch

Web Design
Thomas Bouville